Panier
Āya et la sorcière

Aya et la Sorcière

Le Perce-oreille et la sorcière (アーヤと魔女 , Āya to Majo), également intitulé Āya et la sorcière, est un film d’animation 3DCG réalisé par Goro Miyazaki et écrit par Keiko Niwa et Emi Gunji. Coproduction entre Studio Ghibli, NHK et NHK Enterprises, le film a été initialement diffusé à la télévision le 30 décembre 2020 sur NHK General TV, et est sorti en salles le 27 août 2021 par la Toho.
Il est basé sur le livre du même nom publié en 2011 par Diana Wynne Jones, qui a été traduit par Kaoruko Tanaka et publié au Japon par Tokuma Shoten en 2012. Il s’agit du troisième film de Gorô, après Contes d’Earthsea et From Up on Poppy Hill. L’histoire tourne autour d’Erica, une jeune orpheline brillante qui affronte ses parents adoptifs qui manient la magie dans une nouvelle maison mystérieuse.

Āya et la sorcière

Le film a été diffusé sur la chaîne NHK General Television de 19h30 à 20h52 le 30 décembre 2020, et a fait l’objet d’une prédiffusion au Festival Lumière, du 10 au 18 octobre 2020. Les 26 épisodes de Ronja, la fille du voleur ont été diffusés en même temps que la première du film sur NHK. La première au cinéma au Japon, avec de nouvelles scènes supplémentaires, est prévue pour le 27 août 2021.

Le livre d’images pour enfants Ghibli’s Dining Table Earwig and the Witch, un livre de cuisine présentant des plats inspirés du film, a été publié le 28 avril 2021 par SHUFUNOTOMO.

Intrigue

La poursuite

« C’est bon. Ne pleure pas maintenant. Bonne fille, bonne fille.
J’ai les douze autres sorcières qui me poursuivent.
Je reviendrai la chercher quand je les aurai semées.
Ça peut prendre des années. Elle s’appelle Perce-oreille… »
-La mère d’Erica la déposant à l’orphelinat.

(Une mystérieuse femme aux cheveux roux dépose un bébé à l'orphelinat St Morwald.)

Une femme aux cheveux roux épais et bouclés est suivie par une voiture jaune avec des pinces mécaniques sur l’autoroute. Elle s’enfuit en moto avec un bébé emmailloté contre sa poitrine avec une couverture. Le bébé mâchouille paisiblement une cassette intitulée « Perce-oreilles » en stylo. La femme a des capacités magiques, elle utilise une mèche de ses cheveux et les transforme en vers pour obscurcir la vision de la voiture alors qu’elle réussit à s’enfuir vers le foyer pour enfants de St Morwald. La femme dit à Perce-oreille, la petite fille, qu’elle doit rester à St Morwald avant de la laisser sur le pas de la porte.

Les cris d’Earwig amènent deux femmes à la récupérer à l’extérieur, et à ramasser la couverture à laquelle est attachée une note. La note dit « J’ai 12 autres sorcières qui me poursuivent. Je reviendrai la chercher quand je les aurai semées. Ça peut prendre des années. Son nom est Perce-oreille. » La jeune femme, Thelma, lit la note à haute voix et se demande ce que la mère de l’enfant a fait pour mettre en colère les autres sorcières de son coven. La femme âgée, qui tient dans ses bras le Perce-oreille, trouve que l’idée de sorcières est « absurde » et n’aime pas le nom de Perce-oreille. Elle est également la directrice du foyer. Elle renomme Perce-oreille en Erica Wigg.

Faites mes demandes !

« E-Earwig, as-tu déjà pensé à ce que ça ferait d’être adopté et de vivre ailleurs ? »
« Non ! Je n’y ai jamais pensé. Si quelqu’un devait me choisir, il faudrait qu’il soit assez bizarre.
Et puis, si on me prenait dans une famille normale, il n’y aurait que deux ou trois personnes à commander.
Même une grande maison en compterait six tout au plus. Tu parles d’un endroit ennuyeux. Mais ici, j’ai une armée entière de sous-fifres à ma disposition.
Partout où je regarde, le monde est étincelant. Les fenêtres sont si grandes que la lumière du soleil remplit chaque pièce.
Ça, et le cuisinier fait le meilleur hachis Parmentier ! »
-Custard demandant à Erica si elle a jamais voulu être adoptée.

(Perce-oreilles taquinant Custard.)

Des années plus tard, les enfants de la maison se précipitent dehors habillés en fantômes de draps. Erica se faufile avec un ami qui a la clé du clocher. Son ami, un garçon nommé Custard, est réticent à l’idée de se faufiler dans le bâtiment, mais il la rejoint car il a trop peur d’attendre dehors. Elle le nargue avec des histoires effrayantes sur le chemin du toit, où ils regardent tout à des kilomètres à la ronde. Ils aperçoivent un bateau dans l’eau, s’en émerveillant et souhaitant être à son bord. Custard demande alors à Erica si elle a déjà voulu avoir une famille ou être ailleurs qu’au Foyer. Erica hausse les épaules et répond que non. Elle ajoute ensuite que personne ne voudrait la choisir à moins d’être inhabituel. Elle trouve qu’une famille normale est pire, alors qu’au Foyer, tout le monde fait ce qu’elle veut. Elle continue même à réciter les mots qu’on lui a dits lorsqu’elle était bébé et qu’on l’a déposée au foyer pour la première fois, à savoir qu’il y a beaucoup de soleil grâce aux grandes fenêtres et que le hachis Parmentier est vraiment bon. Custard ne partage pas ce point de vue et semble vraiment vouloir une famille.

Le lendemain, Matron arrive en courant, alarmée d’avoir entendu que les enfants étaient déguisés en fantômes au cimetière la nuit dernière. Erica prend volontairement le blâme et dit qu’elle a organisé une fête d’adieu pour celui qui sera peut-être choisi pour l’adoption aujourd’hui. Matron lui pardonne et se demande à voix haute pourquoi Erica n’a pas encore trouvé de famille, puisqu’elle est si merveilleuse et douce. Matron surprend alors Erica avec un pull et Erica porte le sac de Matron pour elle. Il est clair qu’Erica a Matron sous sa coupe. Il semble qu’Erica soit la plus intelligente et que tous les enfants l’admirent pour toutes sortes d’aides.

Un étrange couple

« Ah, voici Erica Wigg. Elle vit ici depuis qu’elle est bébé. »
« Qu’en pensez-vous, Mandrake ? Qu’en pensez-vous ? »
« Je pense que probablement. »
« On va prendre celle-là. »
« Hein ? Je refuse ! Je n’irai pas ! »
« Qu’est-ce qui te prend ? Tu sais à quel point on voulait que tu aies une famille, non ? »
« Mais je n’en veux pas. Je veux rester avec Custard ! »
-Erica est choisie par Bella Yaga et Mandrake

(Bella Yaga arrive pour choisir un enfant qui sera sa servante).

Lorsque le moment est venu pour les couples de rendre visite aux enfants, ils sont tous concentrés sur les nourrissons, ignorant complètement les enfants plus âgés. Erica est clairement irritée par cette situation et part. Elle explique à Custard qu’elle est frustrée par la façon dont les adultes regardent les enfants comme s’ils étaient des ornements et non des personnes individuelles. Un couple inhabituellement vêtu arrive au foyer, tous deux habillés de couleurs vives et de bijoux fins. Ils sont là pour rencontrer les enfants plus âgés. La femme est corpulente avec un regard dédaigneux sur son visage tandis que l’homme qui l’accompagne est plutôt chétif avec des oreilles pointues. Il ne regarde même pas les enfants, ses yeux sont indiscernables à travers ses lunettes. Lorsqu’il s’aperçoit qu’Erica le regarde, il semble grandir et la surplomber d’une aura dangereuse. Erica est la seule à le voir. Lorsque la Matrone commence à présenter Erica, la femme se tourne vers l’homme qu’elle appelle Mandrake et lui demande ce qu’il pense d’Erica. Il déclare froidement qu’elle « devrait le faire » et Erica se met à résister en disant qu’elle veut rester avec Custard. Ce qu’elle dit n’a aucune valeur car elle est obligée de faire ses bagages pour aller avec le couple bizarre. En rangeant ses affaires, elle trouve la cassette intitulée « Perce-oreilles ».

(Erica est soumise à toutes sortes de privations dans la maison de Bella Yaga).

Erica est obligée de suivre ses nouveaux parents jusqu’à leur maison, mais ils ne semblent guère se soucier d’elle, la laissant presque se faire renverser par une voiture en traversant le trottoir. Elle prend cela comme un défi. Erica remarque les grandes fenêtres de leur maison et pense qu’elle pourra s’enfuir quand elle le voudra, mais le portail de la maison se ferme derrière elle comme par magie. Une fois à l’intérieur de la maison, Mandrake s’en va en disant qu’il a donné à la femme ce qu’elle voulait et qu’il ne veut pas être dérangé. La femme s’empare du sac d’Erica et le jette dans la nouvelle chambre d’Erica. Elle se tourne vers Erica et la présente comme Bella Yaga, une sorcière. Elle explique qu’elle a choisi Erica parce qu’elle a besoin d’une travailleuse acharnée et que si Erica est paresseuse, elle sera blessée. Erica sourit simplement et dit qu’elle l’aidera tant qu’elle apprendra tout ce que Bella sait sur la magie.

Le travail de la sorcière

« Je m’appelle Bella Yaga. Je suis une sorcière. Je t’ai amené ici parce que j’ai besoin d’une autre paire de mains. Si tu travailles dur, je te laisserai tranquille. Mais… « C’est bon ! C’est bon. »
« Je ne pensais pas que tu ressemblais à une mère adoptive. »
« Alors c’est réglé. »
« En échange de m’apprendre à faire de la magie, je serai votre assistante. »
« Eh bien, c’est réglé. »
-Bella Yaga exposant ses conditions à Erica

(Erica endure une terrible puanteur.)

En entrant dans la boutique, Erica est confrontée à la puanteur de la pièce. L’endroit est couvert de toutes sortes de boue, de saleté et de désordre. Bella jette des os de rat à Erica pour qu’elle les réduise en poudre. Bella met en garde Erica contre la mandragore, qu’il ne faut jamais déranger. Bien qu’elle soit dégoûtée par son environnement, Erica est impatiente d’apprendre la magie avec laquelle elle aide Bella. Bella remarque alors que sa recette actuelle nécessite l’aide d’un familier et fait venir un chat noir nommé Thomas. Le téléphone sonne et Bella décroche, son ton changeant en joie lorsqu’elle salue quelqu’un en tant que Madame. Elle commence alors à prendre une commande pour un sort, un pour se débarrasser d’une piste de ballet. Erica profite de l’occasion pour parcourir le livre de sorts de Bella et y trouver des recettes pour toutes sortes de choses, dont une pour gagner un concours canin. Erica assiste alors au lancement d’un sort par Bella pour le concours de chiens.

(Mandrake exige de ne pas être dérangé).

Alors que la nuit touche à sa fin, ils dînent avec le Mandrake. Bella insulte le choix du dîner, ce qui met en colère le Mandrake, mais Erica le complimente gaiement, ce qui le calme. Alors qu’elle se prépare à aller se coucher, Erica décide que si elle n’arrive pas à faire faire à Bella ce qu’elle veut, elle s’enfuira. Erica regarde à travers la porte de la salle de bain pour voir Bella entrer dans une pièce, la porte disparaissant derrière elle. Erica entre ensuite dans la pièce où Bella se trouvait précédemment, découvrant une grande bibliothèque bien trop grande pour appartenir logiquement à la petite maison de campagne. Elle s’approche du bureau du Mandrake, lisant la progression de son roman et l’insultant lorsque deux petites créatures aux ailes de chauve-souris et aux yeux rouges commencent à pousser les livres pour qu’ils lui tombent sur la tête. Elle se précipite hors de cette pièce, choisissant la porte au bout du couloir pour l’explorer ensuite. Encore une pièce avec une odeur putride, elle se couvre le nez pour l’explorer. C’est l’entrée d’une pièce avec des arches et des colonnes en pierre. Elle est utilisée comme garage, avec la même voiture jaune qui a poursuivi la femme aux cheveux rouges quand Erica était encore un bébé. Dans la voiture, Erica trouve une stéréo et un album appelé Perce-oreilles, alors elle le prend. Elle constate que la porte d’entrée a disparu lorsqu’elle retourne dans le couloir principal. En retournant dans sa chambre, elle apprend que sa fenêtre est fermée par une peinture et ne peut pas être ouverte. Elle se contente de s’allonger sur son lit, comparant la cassette qu’elle a étiquetée Perce-oreille et le disque qu’elle a trouvé dans la voiture jaune.

(Erica écoute pour la première fois Perce-oreille et son groupe).

Le lendemain matin, Erica apprend qu’elle est la seule à utiliser la salle de bains et scotche une photo de Matron et Custard sur son miroir. Bella apprend à Erica à préparer le petit-déjeuner et Erica demande à Bella où elle dort la nuit. Bella la menace de se mêler de ses affaires et de lui donner des vers si elle ne le fait pas. La journée est consacrée à envoyer Erica faire des allers-retours pour ramasser des objets dans le jardin. Erica apprend que la mandragore garde toutes les entrées et sorties de la maison, et qu’elle contrôle tous les démons. Si elle veut être libre, elle devra non seulement contrôler Bella, mais aussi la mandragore. Au vu de tout ce qu’Erica a fait aujourd’hui, elle se dit que Bella n’a pas l’intention de lui apprendre la magie. Ce soir-là, Erica écoute enfin le Perce-oreille pour la première fois, en traînant avec Thomas et en dessinant.

Ne me dérange pas

« Tu peux parler ! »
« Je ne le fais pas très souvent. Je pense que tu devrais arrêter de dessiner. Ça commence à déranger Mandrake. »
-Thomas donnant des conseils à Erica

(Erica trouve un allié improbable en Thomas, le chat qui parle).

Le Mandrake a observé Erica de près, si bien que lorsque la nuit suivante approche et qu’Erica essaie de le dessiner, ses yeux scrutent le mur. Lorsqu’Erica demande ce que c’est, Thomas répond qu’il s’agit en fait du Mandragore puisque sa tanière se trouve de l’autre côté du mur. Thomas propose alors à Erica de lui montrer le sort dont elle a besoin au dos du livre de sorts de Bella. Il s’agit d’un sort pour protéger le corps des autres effets magiques. Avec l’aide et les instructions de Thomas, Erica prépare le sort ensemble. Une fois terminé, Erica enduit Thomas et elle-même de la concoction.

(Erica préparant sa vengeance.)

Le matin, Bella et Erica se disputent pendant que Mandrake lit le journal. Le journal calomnie ses efforts pour devenir écrivain. Erica en a assez d’être mal traitée, ce qui entraîne une autre dispute entre elle et Bella dans la boutique. Bella est folle de rage et gifle légèrement Erica en guise d’avertissement. Plus tard, le Mandrake surprend Erica avec le hachis Parmentier de l’orphelinat, en disant que c’est l’un de ses préférés. Bella part avec ses sorts dans des paquets colorés, exigeant qu’Erica finisse ses corvées avant de rentrer chez elle. Erica se contente d’essayer un sort où elle donne à Bella une paire de mains supplémentaires. Pendant qu’elle travaille sur ce sort, la Mandragore offre à Erica un plateau de biscuits et de thé. Ils ont un échange agréable, à la grande surprise de Thomas. Elle lui demande de lire son travail et il lui répond simplement par un oui avant de partir. De retour chez elle, Erica est obligée de cacher la poupée de Bella. Tout ce dont Erica a besoin pour la terminer est une mèche de cheveux de Bella. Bella punit Erica en lui disant qu’elle n’aura que du pain et du fromage pour le dîner.

Je n’abandonnerai pas facilement

« Ouvre-le à la fin et retourne-le jusqu’à ce que je te dise d’arrêter. »
« Pour faire un fléau de vers » ?
« Un orage pour gâcher la fête de l’église » ?
« Un sort pour que le bus arrive à l’heure » ?
« Pour préserver le corps de toute magie » ?
« Arrêtez-vous là ! »
« Préserver le corps de la magie ». C’est celui-là qu’il nous faut. Si on l’utilise, elle ne pourra rien nous faire. »
-Thomas et Erica choisissent un sort à utiliser contre Bella Yaga.

(Erica travaille au jardin.)

La Mandragore fait une autre démonstration de gentillesse et demande à ses démons de donner à Erica une assiette pleine pour le dîner ainsi qu’un livre de ses écrits. Elle trouve ses écrits ennuyeux et les considère comme du gaspillage. Elle perce ensuite un trou dans le mur avec un tournevis à tête plate, où elle aperçoit brièvement Mandrake en train de jouer de l’orgue. Le lendemain, lorsqu’elle entre dans la salle de bains, elle constate que la moitié du tournevis qu’elle a enfoncé dans le mur est encore dans la salle de bains. Elle est frustrée de ne pas comprendre la magie et est déterminée à se venger de Bella pour cela. Ainsi, pour récupérer les cheveux de Bella, Erica tire quelques mèches du chapeau rouge qu’elle porte habituellement. Erica les cache dans son armoire à pharmacie lorsqu’elle est prête à les attacher à la poupée. Lorsque le petit-déjeuner arrive et qu’elle doit faire du pain frit, elle le gâche délibérément. Bella a presque des ennuis avec Mandrake et Erica dit que si on lui avait vraiment appris des choses, cela ne serait pas arrivé.

(Bella Yaga rabaisse Erica d'un cran).

Pendant qu’elle travaille, Erica demande une pause aux toilettes et prend la mèche de cheveux de Bella pour l’enrouler autour de la poupée qu’elle a fabriquée. Lorsqu’elle revient à l’atelier, elle découvre que deux petits bras sortent de Bella. Bella la menace alors de vers et la renvoie dans sa chambre. Le sort qu’Erica a lancé pour les protéger, elle et Thomas, a fonctionné, si bien que les vers s’entassent simplement sur le sol. Erica se dit que si Bella voit les vers sur le sol, elle apprendra qu’Erica a résisté à la punition. Elle commence donc à les nourrir à travers le trou dans le mur vers ce qu’elle oublie être en fait la chambre de la Mandragore. Le mur se remplit alors de lave, le Mandrake, couvert d’écailles et de fumée en sort. Il est suivi par une armée de petits démons, déclarant que si c’est des vers que Bella veut, c’est des vers qu’elle aura.

Surmonter une contre-attaque

« Je ne m’enfuirai pas, Mandrake ! Je vais grandir et devenir une bonne sorcière ! Alors, s’il vous plaît ! Laissez-moi vous aider avec votre roman. J’aimerais vous rendre service. »
« Il est temps de partir. Je n’aime pas être dérangé… »
« Mandrake, s’il vous plaît ! Une minute, Mandrake ! »
-Erica faisant un marché avec Mandrake.

Bella confronte Erica à ce sujet et elles sont repoussées dans la commode par le Mandrake, ce qui déclenche la stéréo pour commencer à jouer du perce-oreille. Erica pousse la stéréo sur la poitrine de Bella et saute dans le mur de lave, la transportant dans l’ancienne salle d’enregistrement d’Earwig. Là, Erica voit une photo de tous les membres de Earwig. Elle réalise alors qui sont ces membres, en voyant Bella et Mandrake. Elle est alors placée dans une foule en flashback, lors d’un concert d’Earwig, elle est concentrée sur la seule femme qu’elle ne reconnaît pas, une femme qui chante avec des cheveux roux bouclés… la femme qui s’est échappée avec elle quand elle était bébé.

(Bella Yaga, la mère de Mandrake et Erica en des temps plus heureux).

Lorsque Mandrake entre dans la pièce, il interroge Erica sur les vers et lui explique qu’ils ne se faufilent que dans des endroits magiques et qu’il en va de même pour la musique. Il assure à Erica que cela ne lui arrivera plus jamais et qu’on lui enseignera la magie correctement pour éviter que cela ne se reproduise. Erica pose alors des questions sur le Perce-oreille et la femme aux cheveux rouges, demandant même si elle était sa petite amie. Mandrake commence par expliquer la personne que Bella était auparavant, toujours douée pour les sorts et extrêmement douée pour les tambours. La femme aux cheveux rouges a quitté Perruque parce qu’elle s’oppose à la loi sur les sorcières, se dressant contre les 12 biques. Mandrake explique que lorsqu’une sorcière part, il reste un trou à sa place. Erica promet de ne pas partir comme ça et de devenir une vraie sorcière. Mandrake demande alors à Erica de partir. Erica essaie de supplier Mandrake de la laisser aller à l’école pour être avec son ami Custard. Il déclare qu’il va y réfléchir. Erica remarque dans sa chambre que la fenêtre est ouverte pour la première fois. Erica retourne voir Bella dans la boutique, elle l’embrasse et lui dit combien elle espère être un jour une grande sorcière comme elle. Elle lui demande même si elles pourraient toutes aller faire un pique-nique un jour.

Je les ai fait faire ce que je voulais

« Cela fait un an et demi que j’ai été adoptée.
Pour l’instant, tout le monde fait ce que je dis.
C’est beaucoup mieux que d’être à l’orphelinat.
Mandrake a pris l’habitude de m’appeler ‘Dearwig’ d’une voix douce. »
-Erica
Six mois ont passé et Erica a maintenant le contrôle de Bella et Mandrake. Sa chambre a radicalement changé pour être remplie de meubles extravagants. Ses attaches de cheveux sont maintenant des arcs. Elle peut demander librement de la nourriture à Mandrake et l’aider avec ses manuscrits. Même les démons lui obéissent maintenant. La seule chose qu’elle n’arrive pas à obtenir, c’est que Custard lui rende visite, car il a trop peur du Mandrake. Lorsque Custard lui rend enfin visite, la femme aux cheveux roux, la mère d’Erica, arrive et salue Erica par son nom d’origine, le perce-oreille.

Personnages

Earwig/Aya/Erica (アーヤ・ツール , Āya Tsūru)

  • Kokoro Hirasawa (Japonais), Taylor Paige Henderson (GKIDS)
  • Le personnage principal de Perce-oreille et la Sorcière. Elle est une orpheline déposée à la maison pour enfants de St Morwald par le chanteur de Perce-oreille en fuite de 12 sorcières. Elle grandit et devient extrêmement intelligente pour obtenir ce qu’elle veut. Elle est recueillie par deux anciens membres de Earwig, Bella et Mandrake.

Bella Yaga (ベラ・ヤーガ , Bera Yāga)

  • Shinobu Terajima (japonais), Vanessa Marshall (GKIDS)
  • Ex-batteur du groupe Earwig. Elle est sévère et froide, très peu d’amour en elle à donner. Elle est une sorcière extrêmement douée et est chargée par Mandrake d’enseigner à Erica les voies de la magie.

Mandrake (マンドレーク , Mandorēku)

  • Etsushi Toyokawa (japonais), Richard E. Grant (GKIDS)
  • Ancien pianiste/ organiste du perce-oreille. Il semblerait qu’il ne soit pas humain. Il n’aime pas être dérangé, mais est réservé et gentil. Après la séparation d’Earwig, il s’est concentré sur une carrière d’écrivain.

La mère d’Earwig (アーヤの母親 , Āya no Hahaoya)

  • Sherina Munaf (japonais), Kacey Musgraves (GKIDS)
  • Son nom n’est jamais mentionné et ses motivations pour quitter Perce-oreille n’ont jamais été expliquées, mais c’est elle qui a déposé Erica à l’orphelinat, laissant une note promettant de revenir éventuellement pour Erica, ce qu’elle finit par faire.

Thomas (トーマス , Tōmasu)

Gaku Hamada (Japonais), Dan Stevens (GKIDS)
Le familier de Bella Yaga, c’est un chat noir qui parle.

Custard (カスタード , Kasutādo)

  • Yu Saito (japonais), Logan Hannan (GKIDS)
  • Meilleur ami d’Erica à l’orphelinat, il est extrêmement timide et loyal envers elle.

Matron

  • Directrice de l’orphelinat de St Morwald, la première à trouver Perce-oreille et à la renommer Erica. Elle adore Erica et lui réserve un traitement spécial par rapport aux autres enfants.

Thelma

  • Travaille à l’orphelinat, y vit vraisemblablement et s’occupe des enfants.

Casting

PersonnagesOriginalVersion Anglaise
Earwig/Aya/Erica (アーヤ・ツール , Āya Tsūru)Kokoro HirasawaTaylor Paige Henderson
Bella Yaga (ベラ・ヤーガ , Bera Yāga)Shinobu TerajimaVanessa Marshall
Mandrake (マンドレーク , Mandorēku)Etsushi ToyokawaRichard E. Grant
Earwig’s Mother (アーヤの母親 , Āya no Hahaoya)Sherina MunafKacey Musgraves
Thomas (トーマス , Tōmasu)Gaku HamadaDan Stevens
Custard (カスタード , Kasutādo)
Yu Saito
Logan Hannan
Mrs. JenkinsYūji UedaJ.B. Blanc
Le cuisinierInconnuThomas Bromhead
L’assistant de MatronInconnuAlex Cartana
MatronInconnuPandora Colin
PhyllisInconnuSummer Jenkins
Le commis du cuisinierInconnuEva Kaminsky
SallyInconnuVivienne Rutherford

Voix anglaises supplémentaires

  • J.B. Blanc
  • Thomas Bromhead
  • Alex Cartana
  • Pandora Colin
  • Summer Jenkins
  • Eva Kaminsky
  • Vivienne Rutherford

Dans les coulisses

Plans initiaux

La couverture illustrée de l'édition japonaise de Āya et la sorcière de Diana Wynne Jones, qui a été publiée à titre posthume)

Selon le site de fans français Buta Connection, Le Perce-oreille et la sorcière / Āya and the Witch est le premier film du Studio Ghibli en quatre ans depuis la coproduction de La Tortue rouge, et en six ans depuis Quand Marnie était là.

Basé sur le roman éponyme de Diana Wynne Jones, il a été annoncé comme le premier film Ghibli entièrement animé en 3DCG et était prévu pour une première télévisuelle sur NHK. Le projet datait de 2016 et a toujours été envisagé pour une diffusion télévisée malgré la pandémie de COVID-19 en 2020.

Le réalisateur Gorô Miyazaki explique : « Le projet a commencé en 2016, lorsque le producteur Toshio Suzuki m’a donné le roman et m’a demandé : « Qu’en pensez-vous ensuite ? ». Il se trouve que j’avais déjà vu le livre posé sur une table lors d’une réunion avec lui et Hayao Miyazaki. Et je me suis dit que c’était peut-être le prochain projet à venir. Je l’avais donc déjà lu et j’ai commencé à penser à en faire un film. »

Hayao Miyazaki a d’abord découvert le roman de Diana Wynne Jones et est tombé sous le charme de la Āya titulaire qui manipule les adultes pour qu’ils lui obéissent et a approché le producteur Toshio Suzuki avec l’idée de l’adapter au cinéma.

« À cette époque, (Hayao) Miya-san pensait déjà à Kimi-tachi wa Dô Ikiru ka (君たちはどう生きるか , How Do You Live ?) et se demandait lequel des deux projets choisir », raconte Toshio Suzuki. « Quand il m’a demandé mon avis, j’ai dit : ‘Nous allons faire Kimi-tachi’. Mais Aya, c’est intéressant aussi, c’est un projet qui correspond à notre époque ». « Et nous avons décidé de laisser Goro-kun le faire. »

Développement

L’adaptation cinématographique apporte plusieurs changements par rapport à l’œuvre originale, publiée à titre posthume après la mort de l’auteur Diana Wynne Jones. De nombreux détails du livre étaient restés moins développés par rapport aux autres œuvres de l’auteur. Gorô a réalisé que cela avait à voir avec les circonstances entourant la publication du livre.

« Beaucoup d’œuvres de Diana Wynne Jones sont bien conçues, mais j’avais l’impression que Āya et la sorcière était moins dense, qu’il manquait des éléments pour en faire un film complet. Comme je l’ai appris par la suite, ce texte était à l’origine un work-in-progress qu’elle prévoyait de développer ultérieurement. La version du livre qui a été publiée était cette version, laissée telle quelle avant sa mort. C’est donc un livre récent, mais j’ai appris qu’elle avait commencé à l’écrire il y a longtemps. »

La fin du film comporte plusieurs illustrations de Gorô avec de nombreux clins d'œil aux anciens films Ghibli)

Gorô a donc pu prendre certaines libertés avec le texte. Notamment pour donner à l’histoire un cadre temporel plus précis et modifier certains aspects pour s’y adapter. Aya est décrite comme ayant 10 ans. Il a situé l’histoire dans les années 90, ce qui signifie qu’elle est née dans les années 80. Le fait de situer l’histoire dans les années 90 a permis à Gorô de laisser Aya piégée dans la maison de sa famille adoptive sans moyens de communication contemporains, tels que les smartphones, les ordinateurs, etc. Cela signifie également que la mère d’Aya aurait été dans la force de l’âge dans les années 70, époque où le rock britannique était en vogue (une période musicale que Gorô affectionne particulièrement), ce qui en fait l’ancien membre d’un groupe.

Production

(Une " petite " exposition de Āya et la sorcière au musée Ghibli a eu lieu lors de la première du film. Un spectacle spécial de marionnettes est présenté dans la salle centrale).

Dans une interview sur Deadline, ils expliquent que pour Gorô, le processus d’étoffer le monde visuel du Perce-oreille était un « essai et erreur », bien qu’avant le projet, il savait comment il voulait utiliser le médium de 3DCG. « Avec beaucoup d’animations créées ici au Japon, la façon dont ils utilisent l’image de synthèse, la qualité est toujours basée sur l’approche de l’animation dessinée à la main », dit-il. « Donc, ils remplacent en quelque sorte le processus qu’ils avaient l’habitude de faire manuellement, pour que l’ordinateur le fasse pour eux. »

Ne voulant pas aller dans cette direction, le réalisateur dit qu’il savait aussi qu’il n’allait pas essayer de créer quelque chose « d’aussi détaillé et perfectionné » que le travail de Pixar. « Se lancer à fond dans le 3DCG, faire des visuels photoréels, ça ne me semblait pas correct. J’étais plutôt attiré par l’animation image par image, avec des marionnettes », explique-t-il. « C’est ce à quoi je m’identifiais le plus, et j’ai donc fait référence aux œuvres de studios comme Laika et Aardman, dans ce sens. »

« [L’une des raisons] était que je ne voulais pas faire des visuels qui alièneraient les personnes qui aiment les films du Studio Ghibli », explique Miyazaki. « Nous ne voulions pas trop nous éloigner de ce qu’a toujours été l’esthétique du studio, alors nous nous sommes toujours demandé ce que nous pouvions faire qui resterait fidèle à l’esthétique du Studio Ghibli, tout en restant dans 3DCG. »

Gorô a également dû s’habituer aux limites spécifiques d’un pipeline 3DCG, en trouvant, par exemple, comment obtenir le bon équilibre de luminosité et de contraste pour chaque scène. « Souvent, l’histoire se déroule dans une pièce très sombre, et les personnages jouent dans ces environnements sombres. Il était donc très difficile de trouver la bonne luminosité ou la bonne obscurité », explique-t-il. « Si la luminosité est trop forte, toute la pièce est visible et c’est trop révélateur, et ce n’est pas vraiment bon, et si elle est trop faible, vous ne regardez qu’un écran très sombre. Donc, tout au long du processus, il a été très difficile de trouver la bonne luminosité. »

Fin novembre 2017, Toshio Suzuki avait expliqué que Gorô était occupé à produire le film au Studio Ghibli. Cette information était cependant passée presque inaperçue dans les médias, occultée par la nouvelle du retour de l’aîné Hayao Miyazaki à la production de films.

Il y avait eu très peu de nouvelles concernant le film jusqu’au début de l’année 2020, lorsque le film a été mentionné lors du message annuel du studio pour le Nouvel An. Ce n’est que fin mai 2020 que Suzuki a commencé à dévoiler plus de détails concernant le film.

(Goro a posté une photo pour "remercier" Aya/Earwig).

Suzuki a fait une déclaration concernant sa sortie : « Que va-t-il se passer dans le monde après le Coronavirus ? C’est actuellement la plus grande préoccupation de nombreuses personnes. Même les films et la télévision ne peuvent l’éviter. Est-ce que Aya est une œuvre qui peut être supportée après le virus ? En regardant le rush, j’y ai pensé plusieurs fois. Et j’ai réalisé que la grande caractéristique de cette œuvre est la sagesse d’Aya. Avec la sagesse, on peut survivre à toutes les époques. Quand j’y ai pensé, j’ai été soulagé. Si Fifi Brindacier est la fille la plus forte du monde, Aya est l’histoire de la fille la plus intelligente du monde. J’espère qu’elle sera aimée par beaucoup de gens. D’ailleurs, quand j’ai pensé qu’Aya ressemblait à quelqu’un, c’était Gorô, le réalisateur de cette oeuvre. Quand je l’ai fait remarquer, Gorô était timide et en colère. »

(Goro faisant une annonce de la sortie du film.)

On sait que le vétéran de Ghibli Katsuya Kondō a joué un rôle essentiel dans le développement et la production du film. Gorô a également employé Yukinori Nakamura, dont les précédents crédits incluent Resident Evil 6 (2012), et qui a également fait une apparition dans le documentaire Never-Ending Man : Hayao Miyazaki en 2016.

« D’une certaine manière, l’animation 3DCG n’a pas pris dans l’industrie cinématographique au Japon et j’en ai été déçu. De plus, le Studio Ghibli était inexpérimenté dans ce domaine. Aussi, j’ai pensé que je devais saisir cette opportunité », explique Gorô. Ghibli est un studio que Toshio Suzuki a contribué à fonder pour produire les films de Hayao Miyazaki. Cependant, ces deux-là ne pourront pas continuer à le porter éternellement. En y réfléchissant, je savais qu’il n’y avait pas d’avenir pour le studio si nous ne faisions que des copies des films du passé : des imitations bien faites, mais des copies quand même. Alors, j’ai pensé que je devais faire ce film en 3DCG. »

(Le casting comprend de nombreux acteurs connus de morning drama, comme Kokoro Hirasawa, Shinobu Terajima, Etsushi Toyokawa et Gaku Hamada).

« L’utilisation de cette technique permet de décrire des personnages et des décors très réalistes. Mais faire un film d’animation photoréaliste n’était pas ce que je voulais faire. J’ai donc donné aux personnages une apparence qui ressemble à celle d’un long métrage d’animation, comme Kubo et les deux cordes (2016) du studio américain Laika. Prenez par exemple les cheveux des personnages. Au lieu de les dessiner un par un, nous les avons créés par morceaux pour reproduire le volume dessiné par Katsuya Kondô, leur créateur. »

Dans son interview sur Deadline, il explique : « Dans la création d’une animation, une grande partie du processus consiste en une planification très méticuleuse, et à construire des choses, l’une après l’autre, donc il n’y a pas beaucoup d’espace pour la spontanéité ou l’improvisation », dit-il. « La vivacité et la spontanéité, nous ne pouvons les ajouter qu’à travers la musique ou les voix off, alors quand nous avons des acteurs qui viennent et contribuent, sur place, avec des ad-libs et de l’improvisation, cela ajoute une toute nouvelle richesse au film. »

Le 19 juin 2020, des images du film ont été révélées par Miyazaki.

Décor

Skyline de « St Morwald’s Home for Children » au matin ; Goro Miyazaki a cherché à reproduire l’architecture et le décor de l’Angleterre.

Selon l’histoire originale de Diana Wynne Jones, l’histoire du film se déroule en Angleterre. Goro Miyazaki s’est attaché à reproduire fidèlement l’environnement, l’architecture, le mobilier urbain et la culture de l’Angleterre tout au long du film.

Doublage

Le personnage principal, Aya, est joué par l’actrice de 13 ans Kokoro Hirasawa, Hirasawa est apparue dans de nombreux drames et comédies télévisés, notamment Urayasu Tekkin Kazoku (2020) et Watashi Danna o Shea Shiteta (2019). Le film met également en vedette Shinobu Terajima dans le rôle de Bella Yaga, Etsushi Toyokawa dans le rôle de Mandrake et Gaku Hamada et Thomas le chat. Beaucoup de ces acteurs sont des incontournables des dramatiques télévisées du matin au Japon.

Promotion

(Outre l'annonce de son nouveau film, Gorô a dévoilé le concept art du prochain parc Ghibli. Le même jour, une cérémonie de pose de la première pierre du parc a eu lieu au parc commémoratif de l'Expo d'Aichi).

Lors de l’exposition Ghibli Not Big qui s’est tenue au Centre des arts d’Aichi à Nagoya, Gorô Miyazaki a donné une conférence de presse le 27 juillet 2020, annonçant son nouveau film et la raison pour laquelle il serait en 3DCG. « J’étais le seul parmi les gens de Ghibli à connaître cette méthode de création, j’ai donc pu faire avancer le projet sans consulter personne. Hayao Miyazaki m’a dit d’aller de l’avant, et le producteur Toshio Suzuki m’a encouragé en me disant que cela semblait être une bonne idée. Mais après cela, j’étais tout seul. J’étais pratiquement le seul maître à bord. J’ai donc créé le film avec une équipe jeune et je n’ai pas du tout consulté la vieille garde. C’est un travail que je veux que tout le monde voie maintenant. »

Goro a professé son admiration pour le personnage titulaire, Aya/Earwig. « Ce qui est merveilleux chez elle, c’est que c’est une enfant mais elle est capable de faire faire aux adultes ce qu’elle aime », a-t-il déclaré. « Normalement, quand on est orphelin et qu’on est recueilli par une sorcière très égoïste, on est maltraité, on pleure et on essaie de s’enfuir, mais dans son cas, elle essaie de profiter de la méfiance de Bella] et de contrôler la sorcière. J’ai pensé que cela pourrait inspirer les enfants dans la vie réelle à se défendre. »

Lors de l’événement de presse, Gorô a également dévoilé de nouvelles maquettes et des dessins conceptuels du parc Ghibli, dont la construction a récemment commencé au parc commémoratif de l’Expo d’Aichi, ainsi qu’une installation de marionnettes inspirée de son film (alors) à venir.

Spectacle de marionnettes

À l’approche de la sortie du film sur NHK General TV le 30 décembre 2020, Gorô a préparé un spectacle de marionnettes spécial pour les participants au Musée Ghibli de Mitaka. Le clip publié sur la chaîne YouTube officielle du musée Ghibli montre Gorô supervisant les répétitions du spectacle. Tous les personnages principaux font une apparition, y compris la star du spectacle, Aya/Erica, une orpheline de 10 ans.

La première du spectacle de marionnettes a eu lieu en janvier 2021 dans le hall central du musée. Gorô a déclaré à plusieurs reprises que le style de son nouveau film était inspiré de films comme Kubo et les deux cordes de Laika et Aardman.

La sortie

(Toshio Suzuki montrant une affiche pour la prochaine sortie en salle du film).

Aya et la sorcière a été diffusé sur la télévision générale NHK le 30 décembre 2020. Le film devait initialement être présenté en avant-première au Festival international du film de Cannes 2020 et pendant les Jeux olympiques d’été de 2020 au Japon, avant que l’événement ne soit annulé en raison du COVID-19. Le 3 juin 2020, Gorô Miyazaki a fait une déclaration concernant la nomination,

« Maintenant, dans notre pays, il y a beaucoup d’adultes et peu d’enfants. Les enfants d’aujourd’hui vont avoir du mal parce qu’ils doivent faire face à beaucoup d’adultes avec ce petit nombre. Quand je pensais à cela, je suis tombé sur Aya. Et j’ai pensé, « Eh bien, je devrais faire ça ! » Que faire avec les adultes gênants d’Aya ? Veuillez consulter « Aya et la sorcière » pour cela. J’espère sincèrement que notre Aya va encourager les enfants et encourager les adultes. »

Le 11 septembre 2020, Wild Bunch a confirmé avoir acheté les droits de distribution des films du Studio Ghibli en France et en Allemagne auprès du précédent distributeur Disney, et qu’ils s’occuperaient de la distribution du film en salle et sur support domestique dans le pays. Le 3 décembre 2020, Elysian Film Group a acquis les droits de distribution du film en Grande-Bretagne et en Irlande, devenant ainsi sa toute première acquisition de film après sa fondation en février de la même année. Cela en ferait la première sortie en salles d’un film Ghibli depuis Princesse Mononoke à ne pas être distribué par StudioCanal UK dans la région.

GKIDS a acquis la distribution nord-américaine le 7 juillet 2020. Le 7 janvier 2021, ils ont annoncé que le film bénéficierait d’une sortie limitée en salles à partir du 3 février, tandis qu’il serait ajouté à HBO Max le 5 février.

Le 11 février 2021, la Toho a annoncé que la sortie du film en salles au Japon était prévue pour le 29 avril 2021. Cette version comprendra certaines scènes non montrées dans la version télévisée. Le 23 avril 2021, le film a été retiré du calendrier de sortie en raison de la pandémie de COVID-19. Il a ensuite été annoncé que la nouvelle date de sortie serait le 27 août 2021.

Musique

La pochette de l'album de la bande originale (en haut à gauche), le batteur Kavka Shishido dans son rôle de batteur de Bella Yaga (en haut à droite), et Sherina Munaf avec Toshio Suzuki et Hayao Miyazaki au musée Ghibli en 2016 (en bas).
La pochette de l’album de la bande originale (en haut à gauche), le batteur Kavka Shishido dans son rôle de batteur de Bella Yaga (en haut à droite), et Sherina Munaf avec Toshio Suzuki et Hayao Miyazaki au musée Ghibli en 2016 (en bas

Bande originale d’Aya et la sorcière (「アーヤと魔女」オリジナル・サウンドトラック) La musique du film a été composée par Satoshi Takebe, compositeur résident de Gorô Miyazaki qui a travaillé avec lui sur From Up on Poppy Hill. IT a été publié le 6 janvier 2021 par Studio Ghibli Records et vendu au prix de 2 750 ¥. L’album comprend une illustration peinte à la main sur la jaquette par le réalisateur Goro Miyazaki. Une édition spéciale a été publiée sur Amazon.co.jp, qui comprend une  » Mega Jacket « , qui est deux fois plus grande que la jaquette de l’édition normale du CD. Des fichiers transparents au format A4 sont disponibles avec le CD.

La chanson thème Don’t Disturb Me et le thème de fin The World Is In My Hand (あたしの世界征服 , Atashi no Sekai Seifuku) sont interprétés par la célèbre chanteuse et actrice indonésienne Sherina Munaf. Elle a commencé sa carrière de chanteuse à l’âge de 9 ans et a joué dans la comédie musicale indonésienne à succès Petualangan Sherina. Elle a déménagé au Japon pour étudier l’animation, et en 2016, il a chanté la chanson CM (commercial) Niwa no Chigusa (庭の千草), fabricant alimentaire japonais House Foods Group produit par Studio Ghibli. La chanson était à l’origine basée sur la chanson irlandaise, The Last Rose of Summer. La chanteuse a précédemment mis en ligne une photo d’elle aux côtés du producteur de films du Studio Ghibli, Toshio Suzuki, et du célèbre réalisateur de films d’animation Hayao Miyazaki, qui tenait son album de 2013, Tuna.

Pour Aya and the Witch, un groupe a été spécialement formé autour d’elle, composé du guitariste Hiroki Kamemoto (GLIM SPANKY), du bassiste Kiyomune Takano (Mrs. GREEN APPLE), du batteur Kavka Shishido (宍戸佑名 , Shishido Yūna). Satoshi Takebe a composé et assuré l’accompagnement au piano.

Succession

Dans son interview Deadline, en ce qui concerne son prochain projet, Gorô Miyazaki reste indécis. « J’ai entendu beaucoup de gens qui ont vu ce film dire : « Est-ce que vous faites une suite ? ». Et c’est un peu troublant pour moi », rétorque le réalisateur. « Il a fallu quatre ans pour faire ce film, et quand vous pensez à passer vos quatre prochaines années à faire une suite, même si c’est attrayant, je ne suis pas si jeune… »

« Donc, je préfère passer mon temps à faire quelque chose de stimulant », ajoute-t-il, « quelque chose de nouveau ».

CréditCasting
DirecteurGoro Miyazaki
ProducteurToshio Suzuki
Conception des personnagesKatsuya Kondō
ScénarioEmi Gunji, Keiko Niwa
Arrière-planYuhki Takeuchi
Producteur d’animationKentaro Morishita
Producteur de doublage anglaisDavid Jesteadt, Eric Beckman, Jorge Soto Marin, Michael Sinterniklaas, Rodney Uhler, Stephanie Sheh
Coopération en matière de productionDynamo Pictures, Marza Animation Planet, ModelingCafe, Toei Animation, Zinou Pharmaceutics, Inc.
MusiqueSatoshi Takebe, Sherina Munaf, Kiyomune Takano, Hiroki Kamemoto, Kavka Shishido
Production sonoreToho, Tohokushinsha Film Corporation
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Livraison gratuite

sans minimum d'achat

Service Français

Une question ? contactez nous !

Livraison hors France

Livraison dans le monde entier

Paiement 100% sécurisé

PayPal / MasterCard / Visa