Panier

Lin | Le Voyage de Chihiro

Lin, également connue sous le nom japonais de Rin, est une ouvrière Yuna dans le film « Le Voyage de Chihiro » du Studio Ghibli. Elle est une servante de la maison de bain de Yubaba dans le royaume des esprits. Elle devient la gardienne de Chihiro Ogino lorsque cette dernière (en tant que Sen) lui est assignée comme assistante et l’aide à plusieurs reprises au cours du film.

Intrigue

On voit d’abord Lin passer une petite porte dans la salle des chaudières des bains avec un panier rempli de petites friandises en forme d’étoile (Kompeitō) pour nourrir les ouvriers de la suie de Kamajī. Elle repère bientôt Chihiro et lui crie dessus, déclarant qu’elle est l’humaine que tout le monde recherche. Kamaji ment alors, lui disant que Chihiro est sa petite-fille, et demande à Lin si elle peut l’emmener voir Yubaba pour obtenir un emploi. Lin refuse immédiatement, disant qu’elle ne va pas risquer sa vie. Cependant, Kamaji la soudoie avec un triton rôti qu’elle lui arrache de la main avec hésitation. Lin emmène alors Chihiro avec elle, se mettant en colère contre son manque de manières et la traitant d’idiote.

Lin et Chihiro marchent dans le couloir et se dirigent vers le premier ascenseur ; Chihiro colle son visage contre le mur pendant qu’ils montent, et Lin lui demande froidement si elle veut perdre son nez. Une fois en haut, Lin et Chihiro se dirigent rapidement vers l’ascenseur suivant, en essayant de ne pas être vues par les autres clients et travailleurs. Lorsqu’elles montent, Lin lui dit de façon rassurante qu’elles sont à mi-chemin et qu’elle doit rester près d’elles. Lorsqu’ils atteignent le sommet, la porte s’ouvre sur l’Esprit Radis que Lin salue avec un faux sourire, lui disant que l’ascenseur ne va pas plus haut, et qu’il devra en utiliser un autre. Lin et Chihiro sortent et se dirigent vers le deuxième ascenseur, en essayant d’éviter l’esprit Radis qui les suit lentement. Lin dit à Chihiro de ne pas le regarder, et ils finissent par atteindre le deuxième ascenseur où ils attendent. Une fois la porte ouverte, plusieurs clients esprits et un ouvrier grenouille sortent de l’ascenseur et Chihiro et l’esprit radis montent à bord ; l’ouvrier renifle l’air et se tourne vers Lin, lui disant qu’elle sent comme un humain. Lin sort alors le triton rôti et lui demande si c’est ce qu’il sent. Elle le taquine avec pour gagner du temps, disant à Chihiro de tirer le levier pour monter. Une fois l’ascenseur fermé, Lin enfonce le triton rôti dans sa bouche, laissant l’ouvrier grenouille déçu.

Après que Yubaba ait finalement accepté de faire travailler Chihiro sous le nom de Sen, Haku l’assigne à Lin, déclarant qu’elle a bien demandé une assistante. Bien que Lin semble ennuyée par ce prétendu fardeau, une fois qu’elle et Chihiro sont seules, elle déclare avec joie qu’elle n’arrive pas à croire que Chihiro ait réussi et qu’elle était vraiment inquiète. Elle dit ensuite à Chihiro de rester sur ses gardes et de lui demander si elle a besoin de quelque chose. Lin trouve à Chihiro de nouveaux vêtements ; pendant ce temps, Chihiro pose des questions sur Haku, et Lin lui dit qu’il est l’homme de main de Yubaba, et qu’il ne faut pas lui faire confiance. Chihiro commence alors à se sentir malade et s’agenouille, et Lin se penche et lui frotte tendrement le dos.

Lin est vu le jour suivant avec Chihiro. En voyant à quel point Chihiro est nouvelle dans le bain public, Lin lui demande si elle a déjà travaillé un jour dans sa vie. Un ouvrier grenouille charge alors Lin et Chihiro de laver la « grande baignoire », à son grand désarroi. Lorsqu’elles arrivent, Lin fait remarquer qu’elles ne l’ont pas nettoyée depuis des mois. Une fois qu’elles ont commencé à nettoyer, on leur signale qu’un client est en route, et Lin déclare avec colère qu’elles sont clairement harcelées. Elle demande alors à Chihiro d’aller chercher un jeton de trempage aux herbes auprès du contremaître pour qu’elles puissent tremper la baignoire. Lorsqu’elle revient avec le jeton, Lin lui montre comment faire fonctionner l’eau de la baignoire et part leur chercher un petit-déjeuner. Lin est alors vue lorsque l’Esprit de la rivière polluée passe devant elle, faisant pourrir instantanément les bols de riz qu’elle tient.

Lorsque Chihiro a l’esprit de la rivière dans le bain et que l’eau coule, Lin apparaît et dit à Chihiro de rester où elle est, et qu’elle ne laissera pas l’esprit lui faire du mal. Chihiro lui dit qu’elle pense que l’esprit a une épine dans le pied, et Lin se précipite pour l’aider, en attachant une corde autour de l’objet. Lin se précipite alors pour l’aider, en attachant une corde autour de l’objet. Elle et le reste de l’équipe travaillent ensuite ensemble pour retirer les objets de l’esprit, nettoyant ainsi la rivière de ses polluants.

Espèce

Lin est dépeint comme un être humain dans le film. Dans le livre d’images japonais (The Art of Spirited Away en anglais), Lin est décrit comme un byakko (japonais : 白虎), un tigre blanc, dans le projet, qui a ensuite été modifié en byakko (japonais : 白狐) signifiant renard blanc. Dans le livre d’images anglais, « byakko » est traduit par « belette » (chinoise).

Apparence

Lin a des yeux marron chocolat, des cheveux lisses marron chocolat avec une courte frange séparée au milieu et de longues mèches latérales des deux côtés de sa tête. La longueur de ses cheveux dépasse sa taille, et l’extrémité est attachée avec un ruban rose œillet. Elle porte un uniforme jinbei standard de couleur saumon, avec un maillot de corps jaune soleil et un tablier bleu turquoise, comme la plupart des femmes du personnel.

Personnalité

Lin a un cœur très fort, elle est têtue et parfois autoritaire. Bien qu’elle ait bon cœur et qu’elle s’occupe de Chihiro, elle est prompte à se mettre sur la défensive, et son attitude et ses paroles sont souvent sarcastiques. Elle est également très protectrice, car elle cache Chihiro lorsqu’elle se faufile au dernier étage pour voir Yubaba, et réconforte également Chihiro lorsqu’elle tente de guérir l’Esprit de la Rivière en lui disant qu’elle ne le laissera pas lui faire du mal.

Mais elle n’est pas toujours coopérative. Kamajī doit lui donner un triton grillé pour qu’elle change d’avis et accepte d’accompagner Chihiro chez Yubaba. Plus tard, elle utilise le triton pour détourner l’attention d’un de ses collègues de travail de l’odeur humaine de Chihiro. Lorsque Chihiro obtient un emploi dans les bains publics, elle en est totalement heureuse.

Citations

  • « Deux Hakus ? ! Je peux à peine en supporter un ! »
  • -Lin
  • « Chow time. »
  • « Où est ton autre bol ? »
  • « D’hier ? »
  • « Je n’arrête pas de te dire de ne pas l’utiliser, Kamaji. »
  • « Un humain ! »
  • « Tu vas avoir des ennuis ! »
  • « Tu es celui que tout le monde recherche ! »
  • « Petite-fille ? »
  • « Pas question !
  • « Je ne vais pas risquer ma vie ! »
  • « Donne-moi ça ! »
  • « Ok, petite fille, tu ferais mieux de venir avec moi. »
  • « Remercie le Chaudron, idiot. »
  • « Tu sais qu’il prend des risques pour toi. »
  • « Tu veux perdre ton nez ? »
  • « L’esprit du radis. »
  • « C’est clairement du harcèlement. »
  • « Laissez-moi tranquille. »
  • « Ces abrutis. »
  • « Ils n’ont pas nettoyé cette baignoire depuis des mois. »
  • « Hey, c’est un travail de grenouille. »
  • « Sen, tu n’as jamais travaillé de ta vie ? »
  • « Il y a du sang partout. »
  • « Yubaba est furieux. »
  • « L’homme à l’or s’est avéré être un monstre appelé Sans-Visage, et il dit que tu l’as laissé entrer dans les bains publics. »
  • « C’est la nouvelle fille. »
  • « Et lui ? »
  • « Deux Hakus ? »
  • « Je peux à peine en supporter un. »
  • « Voici ton tablier. »
  • « Tu devras le laver toi-même. »
  • « Ton pantalon. »
  • « Tu es si chétif. »
  • « Beaucoup trop grand. »
  • « Trop grand. »
  • « Sen ! »
  • « Notre nourriture ! »
  • « Sen, où es-tu ? »
  • « C’est un monstre. »
  • « Il a déjà mangé trois personnes. »
  • « Tu ne peux pas dire « oui, m’dame » ou « merci » ? »
  • « Quel crétin. »
  • « Tu es un tel abruti. »
  • « Vous n’avez pas besoin de vos chaussettes ou de vos chaussures. »
  • « Un jeton de trempage aux herbes. »
  • « Ça va directement à Kamaji, et il nous envoie notre eau. »
  • « Des sels de vers séchés. »
  • « Ils sont censés être bons pour vous. »
  • « Tu vas aller mieux. »
  • « Je ne le laisserai pas te faire du mal. »
  • « Il faut que je sorte de cet endroit. »
  • « Un jour, je monterai dans ce train. »
  • « Il disparaît parfois. »
  • « C’est de l’or véritable. »
  • « Hé, les voilà ! »
  • « Elle ne se sent pas très bien. »
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Livraison gratuite

sans minimum d'achat

Service Français

Une question ? contactez nous !

Livraison hors France

Livraison dans le monde entier

Paiement 100% sécurisé

PayPal / MasterCard / Visa